bonne fête Cupidon

Publié le par Anonyme

Un peu par principe, je l'avoue, lorsqu'un sujet fait consensus, je me méfie... et depuis quelques jours, ce qui fait frétiller le web, c'est la Saint Valentin. Et je me demande quelle est la part de réel rejet et la part de mouton-de-panurgisme dans ce tollé contre Cupidon.

1er argument : ceux qui n'ont pas de Valentin(e) se sentent exclus -> ok, on peut comprendre. Cela revient donc à dire qu'il faudrait supprimer la fête des mères sous prétexte que certains n'ont plus la leur ? (en même temps, si ça peut nous éviter les colliers de nouilles et les boîtes à bijoux en boîte à camembert)

2ème argument : Cupidon est ridicule -> bon, c'est sûr que se trimballer les fesses à l'air avec un arc, y'a plus digne... mais en même temps, franchement, z'avez vu la dégaine du Père Noël ? la robe rouge à moumoute et le cabas sur le dos, c'est pas trop hype, comme tenue 

3ème argument : quand on s'aime, c'est tous les jours -> oui, ben non, parce qu'on vit pas au pays des Bisounours... y'a des jours où on lui fouttrait bien ses valises dans la gueule sur le paillasson. Alors le 14 février, disons que c'est la trève. Et puis s'il fallait aller bouffer au resto tous les jours, ça coûterait un rein.

4ème argument, les coeurs, le rose et le rouge c'est lourdingue -> pas plus que les citrouilles, le noir et le orange... et puis c'est marrant, si par chance notre Valentin nous offre ce jour là un petit coffret rose en forme de coeur rempli de chocolats Jeff de Bruges, tout à coup on trouve ça touchant (allez, avouez)

5ème argument, et argument suprême, c'est commercial -> alors là, citez-moi une seule "fête" qui ne le soit pas. A Pâques, les rayons regorgent de chocolat, à la Toussaint impossible d'échapper aux chrysantèmes (2 achetées, 1 offerte, c'est gore, non ?)... et si on prend l'exemple de Noël, combien d'entre nous se souviennent, à l'heure de la dinde aux marrons, autour de minuit, qu'ils devraient être à la messe ?

Bon, moi j'dis ça, c'est histoire de causer, parce qu'en vrai, Valentin, j'm'en balance ! (mais nan, Chouchou, c'est juste une phrase de conclusion, je le pense pas vraiment, je la veux bien, la petite boîte de chocolats que tu caches derrière ton dos)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

bbflo 19/02/2010 00:15

>Gwen : contente de t'avoir convaincue... même si en réalité ce n'était pas le but recherché, le but était juste de dire que chacun fait comme il veut et comme il peut, mais que c'est idiot de dénigrer juste pour le plaisir
>Sylchat : mais non ma belle je n'ai pas disparu, j'étais partie en vadrouille 4 jours
> Julhya : pour nous généralement pas de cadeau, mais en fait ça dépend, ça peut être un resto ou bien mon mari me concocte un petit repas et une fois aussi il m'a fait la surprise de partir 2 jours sans que je sache où
> Cécile : ce n'était qu'une boutade, je te rassure, mes gamins ont 16 et 18 ans mais j'ai gardé tous les cadeaux de fête des mères et je ne les jetterais pour rien au monde !

Cécile 19/02/2010 00:15

OK, je suis d'ac avec tout sauf les cadeaux de la fête des mères ! car à choisir entre un mixer et une boite à camembert transformé en boite à bijoux par les petites mimines malhabiles d'un loupiot, je prends la boite ! ça n'a pas de prix un cadeau fabriqué par son enfant ! même si d'accord, ok, effectivement, ça peut être très très moche !

Julhya 18/02/2010 00:15

Et ben je suis tout à fait d'accord avec tes contre-arguments :) Et ce, même si je ne fais rien de particulier à la saint-Valentin (entendre par là, c'est souvent à l'arrache : on cherche des bougies 20 min avant de passer à table, parce qu'on a pas prévu de réserver un restau du coup ya plus de place nulle part ; on se dit qu'on ne s'offre rien et puis, finalement, on a chacun un tout ptit cadeau (une rose achetée le matin même, un mot doux sur une jolie carte postale ou le ptit dèj' au lit) ; l'appart' est nickel, mes sous-vêtements impeccables, et sa barbe bien tondue ; etc...)

Julhya 18/02/2010 00:15

Et ben je suis tout à fait d'accord avec tes contre-arguments :) Et ce, même si je ne fais rien de particulier à la saint-Valentin (entendre par là, c'est souvent à l'arrache : on cherche des bougies 20 min avant de passer à table, parce qu'on a pas prévu de réserver un restau du coup ya plus de place nulle part ; on se dit qu'on ne s'offre rien et puis, finalement, on a chacun un tout ptit cadeau (une rose achetée le matin même, un mot doux sur une jolie carte postale ou le ptit dèj' au lit) ; l'appart' est nickel, mes sous-vêtements impeccables, et sa barbe bien tondue ; etc...)

sylchat 17/02/2010 00:15

bon ben ici non plus rien de neuf ! snif et resnif !!! où es-tu ???