Le Père Noël derrière les barreaux (part 3)

Publié le par bbflo

Mère Noël cheminait rapidement le long du sentier enneigé, dans la direction opposée à celle de l'igloo de police.

 

Elle arriva devant une jolie maisonnette en rondins décorée de guirlandes lumineuses et frappa.

 

Rudolphette, la femme du renne au nez rouge, lui ouvrit. Ses yeux étaient gonflés, elle avait manifestement beaucoup pleuré.

 

Elle expliqua à mère Noël que son renne n'était pas réapparu depuis l'arrestation, mais que depuis un moment il était étrange. Malgré son insistance, elle n'avait pas réussi à obtenir la moindre information, mais elle l'avait surpris à plusieurs reprises en train de comploter avec Père Noël. Ils avaient l'air en colère et faisaient de grands gestes mais affichaient une mine innocente dès qu'elle  approchait. Par ailleurs, depuis plusieurs jours, son mari avait le sommeil agité et parlait en dormant. La plupart du temps elle ne comprenait rien à ce qu'il disait mais elle avait tout de même saisi les mots «conspiration » et  quelque chose ressemblant à « tétard »... ou « pétard »... ou encore « fouettard », elle ne savait plus.


conte_3.jpg

 

 

Mère Noël la remercia, lui promit qu'elle allait résoudre le mystère et sortir les deux compères de ce mauvais pas, puis repartit.


Elle s'assit sur une pierre au bord du chemin et réfléchit, blême. Le mot que Rudolphette avait saisi pendant le sommeil du renne était forcément « fouettard ». Car père Noël et père Fouettard avaient un vieux contentieux à régler. Lorsqu'elle était jeune, père Fouettard était tombé éperdument amoureux d'elle. Mais père Noël était apparu et elle était  tombée sous le charme. Père Fouettard n'avait jamais digéré d'avoir perdu la partie et avait toujours dit qu'il se vengerait.

 

 

 


Dans sa lettre, père Noël disait « les enfants du monde courent un danger ». Que pouvait donc bien mijoter Père Fouettard quelques jours avant LE grand jour ? Et surtout quel rapport avec Fée des Étoiles ?


Mère Noël devait prendre son courage à deux mains et affronter père Fouettard. Il lui fallait démêler la situation et faire sortir en urgence père Noël de prison. En effet, celui-ci avait encore beaucoup de travail à accomplir avant la nuit de Noël et les enfants du monde entier comptaient sur lui.

 

Elle se releva donc en soupirant, les épaules lourdes, épuisée par la tâche qui l'attendait et reprit sa route en frissonnant. Elle gravit la côte et une maison apparut, cernée de sapins. Elle était lugubre et délabrée.

 

Deux ombres, à la lueur d'une bougie, gesticulaient derrière une minuscule fenêtre sur le côté.


Elle prit une profonde inspiration et frappa. Toc. Toc. Toc.

 

 *******

 

 

Au cas où tu n'aies pas tout suivi, tu trouveras :

 

- la première partie du récit  chez maman3.0

 

 

et la suite la semaine prochaine chez Catherine !

Publié dans Plaisir d'écrire

Commenter cet article

Angie 04/12/2010 13:41


Le Père Fouettard est une ordure.


bbflo 04/12/2010 23:06



ouais, je l'ai toujours dit !



Maman 3.0 03/12/2010 03:03


Merci pour ta belle participation!


bbflo 03/12/2010 12:16



mais ce fut un plaisir !



Mimilady 01/12/2010 14:48


Oh mais il faut attendre toute une semaine pour pouvoir lire la suite... c'est comme attendre Noêl quand on est petit... c'est LONG! Bravo pour votre histoire!


bbflo 01/12/2010 20:48



eh oui, faut attendre... mais c'est bien connu, plus c'est long, meilleur c'est 



LMO 30/11/2010 23:28


Excellent!


bbflo 01/12/2010 09:29



ravie que ça te plaise 



Béatrice 30/11/2010 12:41


Le Père Fouettard, encore lui !!!!! Mère Noël devrait appeler Saint Nicolas à la rescousse ;-)


bbflo 30/11/2010 20:50



tu parles d'un casse-pieds, ce père fouettard