Happy birthday to me

Publié le par Anonyme

Aujourd'hui j'ai 42 ans.

 

Et forcément, qui dit anniversaire, dit bilan. Une petite pause pour se regarder le nombril, quoi !

 

Je te passe mon humour désopilant, mon corps de rêve, ma tête bien pleine et ma modestie naturelle, puisque tout cela tu le sais déjà.

 

Je veux parler de ma vie. En général.

 

Fille Aînée. Le petit bout de chou potelé qui arborait fièrement son petit plumeau sur la tête est devenu une belle jeune fille, toujours les cheveux au vent, simple, bien dans ses baskets, passionnée par tout, bourrée d'humour. Déjà une petite femme, en fait. Qui conduit. Qui sort. Qui vit sa vie. Mais qui, lorsqu'elle est à la maison, ne peut s'endormir sans un bisou dans son lit. Qui me raconte ses petites histoires. Qui m'appelle tous les soirs depuis son studio d'étudiante.

 

Fils Cadet. A l'origine un tout petit gabarit, le Tom Pouce de toutes les classes dans lesquelles il est passé, un petit garçon aux multiples déboires médicaux. Aujourd'hui un vrai jeune homme, grand et bien bâti, une santé de fer, un sourire merveilleux, des coups de gueule à faire trembler les murs, un humour corrosif, une intelligence vive. Encore en pleine adolescence, mais tellement attachant.

 

Mon but, en faisant des enfants, était d'en faire des adultes indépendants et heureux de vivre. Je crois qu'on est sur la bonne voie.

 

L'Homme. Je ne m'étendrai pas sur le sujet. Nous sommes complètement fusionnel depuis 25 ans. Sans lui, je suis une éclopée. Grâce à lui, je suis tellement plus qu'une maman.

 

Tous les trois, plus le temps passe et plus je les aime. Lorsque je les observe, je sens monter une bouffée de fierté et parfois même, les larmes me viennent.

 

Et puis il y a moi. Quand même, c'est mon anniversaire, merde !

 

Parmi mes nombreux quelques défauts, le manque de confiance en moi et la timidité. Mais au fil du temps, ça s'arrange. Nettement, même. Seule demeure mon inquiétude permanente pour tout et pour rien. Pour 5 minutes de retard, pour une sirène de pompiers que j'entends alors qu'un des trois n'est pas à la maison, pour la sonnerie du téléphone qui me stresse toujours de peur qu'on m'annonce un drame. Je lutte de toutes mes forces, mais là-dessus, j'avoue que je ne progresse pas beaucoup. Comme si j'estimais ne pas mériter une vie sereine, que forcément cela ne pouvait pas durer.

 

Et enfin depuis peu, il y a ce blog. Plein de jolies rencontres. Virtuelles mais vraies. Que d'échanges. J'avais un à-priori sur internet, me disant que c'était très surfait. Je ne crois pas, finalement. Cela m'apporte beaucoup et me donne confiance en moi. Quel que soit l'article que je publie, je ne suis jamais satisfaite. J'angoisse à l'idée que personne ne va me lire, que je n'aurai aucun commentaire. Et à chaque fois, c'est une belle surprise. Une récompense.

 

Bref, tu l'as bien compris. Je suis bien dans mes 42 ans. Et je fais partie de ceux qui ne voudraient pas retourner en arrière et que l'âge apaise.

 

Allez, trève de trémolos, je te laisse. C'est que j'ai des bougies à souffler, moi ! et le premier qui dit qu'il y a pour plus cher de bougies que de gâteau, je lui en colle une, ok ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

location appartement 01/06/2010 00:54

Merci pour votre billet, je découvre votre site et je voulais vous féliciter pour la qualité de vos écrits

bbflo 28/05/2010 00:54

c'est gentil, merci !

bbflo 28/05/2010 00:54

merciiiiiiii

bbflo 28/05/2010 00:54

merci Gwen. Bises.

Gwen 28/05/2010 00:54

Oulala je pensais pas que j'avais loupé tout ça !!!!
Impardonnable je suis...
Je te souhaite (en retard) un joyeux anniversaire ! Je suis certaine que tu en a bien profiter !
Et avec une famille comme tu la décrit aucun soucis a te faire pour les années a venir !
Plein de bisous