3ème mi-temps

Publié le par bbflo

corde.jpg La merveilleuse, la drôlissime... que dis-je ? la géniale CRANEMOU a fait un excellent billet sur les différences dans la vie quotidienne, selon que l'on a zéro, un ou deux enfants.

 

Et moi, je me suis dit que tu voudrais savoir ce qui se passe ensuite. A savoir lorsque les enfants sont grands. Voire très grands. Ce moment très particulier où ils vivent toujours à la maison - au moins à temps partiel - mais ont déjà un pied dehors.

 

Genre, toi qui as des petits, tu te dis que ça sera trop d'la balle lorsqu'ils seront grands, tout redeviendra comme avant, tu n'auras plus de souci, tu danseras sous les sunlights des tropiques, tu testeras toutes les positions du Kamasutra etc... etc...

 

Hmmm... Je ne veux pas te déprimer. Mais quand même faut que tu saches.

 

 

Les nuits : la fête du bas de contention string

 

Bon. On va parler cul tout de suite, comme ça ce sera fait. Lorsque les gosses grandissent, tu te dis que chouette, ça va être bunga-bunga dans ton plumard matin midi et soir. Hmmm...

Des fois oui. Mais par contre, pas trop le week-end.

Parce que le week-end tu te couches avec le portable allumé à ras de ton oreille, au cas où ils t'appelleraient de boîte pour que tu ailles les chercher, au cas où ils tomberaient en panne de voiture / de scoot, au cas où ils se feraient agresser et auraient besoin de toi, bref, au cas où !

Et comme t'as plus 20 ans, tu mets 4 jours à récupérer de tes nuits hâchées. Je te laisse faire le compte de ce qui reste pour la bagatelle.

 

 

Les matins : y'a plus que toi à gérer, c'est top

 

L'avantage c'est que t'as pas besoin de réveil, vu que faut pas se leurrer, le sommeil se perd au fil des années. Du coup, adieu les grasses matinées. Remarque, ça tombe bien, faut que tu te prépares. Et il faut un certain temps, pour ne pas dire un temps certain.

Deux bonnes heures, en fait. Minimum.

Parce que te maquiller, c'est pas de la rigolade, ça tiendrait plutôt des travaux publics.

 

 

Les soirées : ouiiiiiii, bonne idée !

 

Sauf que t'as pas un rond. Parce que t'as tout juste fini de payer le permis de conduire de l'aîné... et qu'il reste encore trois mensualités pour le piège à loup l'appareil dentaire du cadet. 

Alors les soirées pour l'instant, ça se limite un peu aux repas hebdomadaires avec Tata Simone.

 

 

Le boulot : merci Patron

 

Tu n'es plus officiellement "chargée de famille". Et ton chef le sait. Ainsi que tes collègues.

Alors autant te le dire tout de suite, dorénavant, La Baule, ce sera en mars ou en novembre, dorénavant. Parce que toi les-vacances-scolaires-tu-t'en-fous-maintenant-hein

Et ne compte pas te rebeller. Parce que passé 40 berges, mis à part Rue d'Amsterdam, du taf, t'en trouveras pas.       

 

Les repas : l'imprévu

 

Tu ne sais jamais deux heures à l'avance combien de personnes s'assieront autour de la table.

Aussi bien tes mioches vont te prévenir que au-fait-j'ai-oublié-de-te-dire-mais-je-suis-pas-là-ce-soir  et t'es bonne pour bouffer de la tartiflette pendant 5 jours.

Mais à contrario ce sera peut-être au-fait-j'ai-oublié-de-te-prévenir-mais-ça-gêne-si-Machin(e)-mange-là ? et tu devras filer ta part à un adolescent boutonneux !

 

 

Les sorties : c'est super !

 

Enfin presque... Tu peux aller en boîte si ça te fait plaisir. Bon, l'arthrose de ton genou va te le faire payer pendant une semaine mais tu t'arrêtes pas à ça, ce soir c'est la fête !

Si tu passes le cap du videur "Non madame, le thé dansant c'est jusqu'à 19 heures", c'est parti pour quelques heures d'une musique à laquelle tu piges que dalle. Le seul truc de bien, c'est que des fois tu te fais draguer, et ça rassure.

Nan, pas par le petit serveur blond tout choupi qui fait les cocktails comme Tom Cruse, mais par le cinquantenaire en marcel, aux cheveux gras et rillettes sous les bras qui se prend pour Travolta, là, au milieu de la piste.

 

 

Le sport : ahhhh, enfin

 

Tu vas tout mettre en oeuvre pour perdre la roue de tracteur bouée que tu trimballes depuis tes grossesses. Oui, ça fait 20 ans, pas la peine de le rappeler, merci. Alors tu t'inscris à l'aquagym. Et tu déprimes parce que la vioque, à ta gauche, elle fait trop bien l'équerre dans l'eau, alors que toi tu décolles les pieds d'à peine 10 cm.

 

 

La vie sociale : compliquée

 

Avant, t'avais un mioche dans la poussette, ça facilitait le contact. Là, c'est moins simple. A moins que tu promènes une loutre à poils longs. Ca marche aussi puis c'est moins bruyant qu'un morveux. Oh, ça va, je plaisante.

 

 

Les achats compulsifs : même pas en rêve

 

Parce que je te rappelle que t'as le loyer de tes gosses à payer. Et si t'as pas de chance, ils font médecine, t'en as pour un paquet d'années à raquer. Et encore, je te parle pas de l'assurance de leur voiture, leur essence, leur mutuelle... alors c'est pas le moment de dilapider tes économies.

 

 

La télé : maintenant t'as le temps

 

Avant, tu pouvais pas regarder 5 minutes sans être interrompue. Maintenant, tu peux regarder Questions pour un Champion d'une traite. Même que tu fredonnes le générique. Ta vie est un enchantement de chaque instant. Et ce Julien Lepers, il a vraiment l'allure du gendre idéal.

 

Le stress : ton meilleur ennemi

 

Tu voudrais être cool. Sauf que lorsque les gosses sont grands, les sources d'inquiétudes sont infinies. Va-t-il avoir son bac ? Va-t-elle se remettre de ce chagrin d'amour ? Comment ça se fait qu'ils m'appellent pas et que leur portable est éteint ? Qu'est-ce que c'est que ces fréquentations ? C'est quoi ces plantations sur le rebord de sa fenêtre ? Va-t-elle trouver du boulot ? Sera-t-elle heureuse ? Sera-t-il heureux ?

 

 

La maladie : hypocondriaque, moi ?

 

Tu connais par coeur Anticancer de Servan-Schreber. Tu bouffes 5 fruits et légumes par jour (et surtout tu les laves bien, hein). Tu as droit à un dépistage gratuit du cancer du sein. Tu te réveilles le matin avec des petites douleurs partout, un peu comme ma tante Cerfeuil (si tu la connais pas, ma tante Cerfeuil, c'est celle qu'a-mal-au-cul-qu'a-mal-à-l'oeil mouahahahah). Tu sais parfaitement à quoi correspond E362 sur ton paquet de biscottes. Hypocondriaque, toi ?

 

 

Le regard des autres

 

Le quoi ?

 

 

 

Petite précision, à toutes fins utiles : ce post n'a qu'un caractère informatif et n'est en aucun cas autobiographique.    

 

Publié dans Portnawak

Commenter cet article

Blogueuse égarée 16/07/2011 10:16


T'as branché ta webcam chez moi ?
T'as vu, Servan-Shreiber ? Pas sûr que les 5 fruits et légumes soient si bons que ça finalement.


bbflo 18/07/2011 22:08



oh purée oui, j'ai vu, et ça me rend malade, car à force d'avoir lu / relu / re-relu ce bouquin, j'ai fini par m'attacher au type, en quelque sorte.



MissBrownie 11/07/2011 19:34


:-D
Pas mal !
Enfin si ma mère (désolée pour le coup de vieux que je te file) avait écrit ce billet, elle n'aurait pas pu mettre partout pareil, surtout que mon petit frère ne sort JAMAIS le soir ...


bbflo 18/07/2011 22:07



t'inquiète, pour le coup de vieux, mes gosses s'en sont chargés !



les doudous de loulou 10/07/2011 12:54


....mais tu m'espionne ou quoi??? c'est ma vie la!!!! :-) excellent, bravo!!! (en même temps, ça sent le vécu!!!!) bisous et passe (malgré tout!!!) un bon dimanche.....(dimanche, on va chez Maman
pour manger une tarte...boire un jus.....paskonseféchier.......hhhhaaaaa.....) bisous


bbflo 18/07/2011 22:06







SushieSan 08/07/2011 13:29


+ 1 pour muche, oui ce bac alors, il l'a eu ou pas ???


bbflo 09/07/2011 16:09



non non, il aime tellement la terminale qu'il va en faire une seconde année !



Muche 07/07/2011 22:05


A propos de la partie autobiographique : alors Fils Cadet, il l'a eu son bac ?


bbflo 09/07/2011 16:08



eh nan, il va falloir remettre ça l'année prochaine !