Paye ton ado !

Publié le par bbflo

petard.jpgJe vois fleurir partout des billets sur les occupations des enfants (petits) pendant les vacances scolaires.

 

Mais rien sur les ado.

 

Je vais donc réparer cette injustice en te racontant pas à pas la journée d'un adolescent. Rien à voir avec le spécimen que j'ai à la maison. Mais alors rien du tout. D'ailleurs c'est bien simple, toute ressemblance avec un personnage ayant réellement existé serait totalement fortuite.

 

 

 

9h

Il ne révise pas son bac blanc.

 

11h

Il ne révise pas son bac blanc.

 

13h30

Il se lève alors que ça fait une heure que tu vocifères "tu vas te lever bordel ou je te fais lever en retournant le matelas" de lui même sans qu'on ait rien demandé car il est conscient qu'il risquerait de perturber la vie de famille en ne respectant pas un minimum les conventions débiles et archaïques telles que "le midi on mange".

 

13h31

Tu crois naïvement qu'il vient à table mais non. Il file direct dans la salle de bain faire son bras d'honneur quotidien à Nicolas Hulot en vidant la Dordogne et la Corrèze réunies en une seule douche ! Tu hurles "et la planète, et la note d'eau, et les raviolis qui vont cramer, bordel !".

Accessoirement il a piqué la serviette de bain que tu retrouveras en boule sur le parquet de sa chambre et oublié de passer la raclette sur la porte en verre de la douche.

 

13h55

Le voilà à table. Il grimace devant le gratin d'aubergines bolognaise. Tu lui enverrais bien une remarque cinglante mais tu peux pas rapport au fait que t'as une extinction de voix d'avoir gueulé comme un goret pour qu'il se dépêche.

En tout cas le verdict tombe : il aime JAMAIS ta cuisine et c'est meilleur chez son pote / McDo / Mémé / à la cantine. Pas de mention inutile.

A ce stade, ton ado vient de tuer dans l'oeuf ton ambition de créer un blog culinaire. 

 

14h30

Il ne révise pas son bac blanc.

 

14h31

Mince, il est à la bourre pour sa partie de jeu en ligne.

Il se transforme en bigorneau sous ecstazy, la langue pendante et les yeux exhorbités. Un mince filet de bave relie son menton au bureau. Sa jambe gauche est secouée de petits soubresauts nerveux. Tu le surveilles en douce, t'as peur qu'il implose tellement il a l'air tendu.

 

15h10

Il a le sourire. Il a gagné. Du coup pour fêter ça il fait la razzia dans ton frigo. 5 batonnets de surimi, 1 compote pomme-chataîgne et 1 brioche... oh, et puis une poignée des radis initialement prévus pour ce soir, parce qu'il faut 5 fruits et légumes par jour.

 

15h15

Il ne révise pas son bac blanc.

 

15h25

Il est appelé. Il doit partir en urgence. Cas de force majeure. Beaugosse l'attend en ville pour boire un café. Reviendra pas tard. Promis il travaillera en rentrant (et en plus il te prend pour une andouille).

 

15h26

Le scoot démarre. Tu découvres à cette occasion qu'en fait il est capable de se dépêcher.

 

16h

Il ne révise pas son bac blanc.

 

17h30

Il rentre. Promis il se met au boulot. Tout de suite après sa partie de jeu en ligne. Non, y'en a pas pour longtemps.

 

18h15

Il sort vaguement une trousse, un livre et des feuilles et s'installe sur la table de la cuisine. Et tout d'un coup il a terriblement envie de discuter avec toi. Il plaisante, te demande ce qu'on mange ce soir, t'explique que le poisson rouge est l'animal le plus proche de l'homme, génétiquement parlant, veut savoir où est son père, te précise qu'il a sa première heure de conduite demain.

Pour parler clairement, il joue la montre.

 

19h30

Tu lui demandes de bien vouloir déménager ses affaires sur son bureau pour que tu puisses mettre le couvert.

 

19h31

Il explose que voilà, pour une fois qu'il a décidé de bosser, il faut qu'il dégage.

Tu te dis qu'il n'y a pas de quoi être fière de toi, que Françoise Dolto doit se retourner dans sa tombe vu comme tu coupes net l'herbe sous le pied de ton rejeton demandeur d'algorythmes et autres identités remarquables.

 

19h32

Du coup, instinct de conservation oblige, pour ne pas sombrer dans la dépression par tant d'incompréhension familiale, il se re-re-met au pc. Une petite partie.

 

20h

Tu vocifères depuis plus d'un quart d'heure  "A taaaaaaaaaaable, bordel, le gratin de chou fleur va cramer". De toute façon il s'en fout, il aime pas le chou fleur. Enfin... le tien.

 

 

Demain.

Il révisera son bac blanc demain.

Promis.

 

 

Et si tu crois que j'exagère,

ben t'as qu'à aller chez Manu, et !

 

 

Commenter cet article

Josyane 06/03/2011 20:26


Tu exagères, il est constant cet ado, Toute la journée, à heure régulière, il ne révise pas son bac. Mais il doit y penser !!!!! Enfin, surtout sa mère. Courageeeeeeeeeee


bbflo 07/03/2011 17:44



Non, j'évite d'y penser. Moi, je l'ai, mon bac. Maintenant c'est son tour. Et je ne peux pas le faire à sa place !



Femin'elles 06/03/2011 14:59


Je ne veux pas qu'il grandissent Bor*el


bbflo 07/03/2011 17:43



mais si, parce qu'en vrai y'a plein de côtés sympas aussi !



Anne 05/03/2011 21:43


Tout simplement génial et ............ vrai


bbflo 07/03/2011 17:41



oui... vrai... il parait qu'il faut que jeunesse se passe... alors j'attends...



Thé Citron 04/03/2011 14:01


*oups*
M'enfin, moi c'était pas à ce point là ;) Mes frères si !

Eh dis-donc, c'est quoi cette photo ?? C'est pour illustrer Mémé ?
^_^


bbflo 07/03/2011 17:41



oui, les gars c'est pire, je crois ! (fille aînée était comme ça mais elle faisait quand même le minimum syndical au niveau scolaire... que lui, il ne se donne même pas cette peine)



Gwen 03/03/2011 15:38


Arf ça promet pour la suite ^^
Moi ce qui m'a le plus étonné c'est qu'avec ses fringales il se jette sur le surimi et sur les radis ^^ A son âge mon frère c'était plutôt petit gateau, brioche et nutella !!!


bbflo 04/03/2011 11:24



ah nan, mes deux gosses adorent les légumes : par exemple, impossible de préparer des carottes râpées sans qu'ils m'en piquent, crues, avant assaisonnement... et figure-toi que Fils Cadet n'est
pas un fana des patates du tout !