Tatie danielle

Publié le par Anonyme

C'est en allant faire mon petit tour habituel chez cranemou que j'ai trouvé l'idée de ce billet.

 

 

Je ne pense pas vous avoir jamais parlé de mon arrière grand-mère. Elle est aujourd'hui décédée, mais avant ça, elle a pourri la vie de tout son entourage pendant 96 ans ! Sans jamais faiblir.

 

C'était une grande femme sèche, sans pattes d'oies aux yeux (jamais un sourire), toujours bien habillée (elle avait été couturière à Paris dans une grande maison de mode genre Dior ou Cardin, je ne sais plus). Je ne crois pas avoir vu une seule fois une émotion sur son visage, pas même à la naissance de ses arrière-arrière-petits-enfants, rien à secouer ! Noël ou Pâques, elle ne connaissait pas, n'a jamais fait le moindre cadeau à quiconque et lorsqu'on arrivait, après 4 heures de route, elle râlait invariablement avant même de dire bonjour parce qu'on "était en retard" ou parce qu'elle "ne nous attendait pas si tôt". Et en plus elle le disait sur un ton qui n'admettait pas de réplique.

 

A peu près aussi aimable qu'un phacochère lors d'une épilation du maillot, elle était invivable. Toujours une vacherie au bord des lèvres, elle pouvait sans sourciller dire au voisin que la mousse au chocolat de ma mère l'avait rendue malade toute la nuit... devant ma mère, bien sûr ! Elle pouvait manger une énorme part de gâteau devant tout le monde (dont ses petits enfants) sans en proposer un morceau. De toute façon c'est simple, je pense que vous avez tous vu "Tatie Danielle", eh bien c'était son portrait craché.

 

Et pour couronner le tout, elle était radin. Pingre. Elle n'avait pourtant aucun problème d'argent. Elle a d'ailleurs vécu les dernières années chez mes parents sans JAMAIS débourser un seul centime, ne serait-ce que pour payer ses propres médicaments.

 

 

Tous les ans, en été, on y passait quelques jours, car mon père tondait les 2000 m2 d'herbe, repeignait le volets ou la grille, faisait les petites réparations etc... Et là, c'était toujours le même refrain.

 

 

La grand-mère : "l'omelette, j'mets combien ? ... 6 oeufs ?"

Ma mère : "ben mamie, on est 8, quand même !".

LGM : "ben dis donc, qu'est-ce que vous mangez - vous allez me coûter une fortune - ok, j'en mets 7, alors !"

 

L'Homme (dans ses petits souliers) : "je pourrai regarder le départ du grand prix tout à l'heure ? pas longtemps, 10 minutes..."

LGM : "oui, mais pas plus de 10 minutes, alors, parce que c'est pas toi qui payes l'électricité"

Le grand-prix entame le tour de chauffe... 3 minutes plus tard, elle débarque, et hop, elle coupe la télé. L'Homme n'a jamais vu le départ du grand-prix !

 

LGM : "les douches, pas trop longtemps, parce qu'après y'aura plus de gaz"

Après 2 minutes maxi, elle coupait le chauffe-eau ! Et ensuite, elle ne le rallumait pas. Donc c'est simple, le 1er qui allait à la douche avait droit à un peu d'eau chaude, les autres pouvaient se brosser. Et tout le temps que durait la toilette, elle râlait qu'on n'avait pas besoin de se doucher tous les jours comme ça, qu'on allait utiliser toute l'eau du village, que l'année précédente elle avait eu une facture astronomique à cause de nous.

 

Après qu'elle ait été veuve, le paysan d'en face l'emmenait toutes les semaines faire ses courses à environ 20 km de là. Il la trimballait dans la petite surface, chez le boucher, à la pharmacie etc... bref, il y passait 3 bonnes heures. Et pour le remercier, 2 fois par an elle lui payait... un mars !

 

Le soir, à 20h30 pétantes, elle allumait la télé pour le début du film. Et à 22h00 précises, elle l'éteignait. On loupait donc systématiquement les dernières minutes du film. Et aucune exception à la règle, l'heure, c'est l'heure.

 

Mais le summum c'était le papier toilettes. Enfin, l'utilisation qu'elle en faisait. Il faut d'abord que vous sachiez qu'elle avait 3 mètres cubes de papier toilette marron, récupéré du temps où le grand-père travaillait à l'hosto. Un papier bien rèche, quasi imperméable. Pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont jamais connu ce papier, imaginez que vous vous essuyez avec du papier calque, vous aurez une idée du truc. Tout ça pour dire que ce papier, elle ne l'avait pas payé, et elle avait du stock pour plusieurs décennies. Mais elle, pour l'économiser, elle utilisait... un gant de toilette ! sans eau ! elle s'essuyait donc (pour pipi seulement) puis pendait le gant à un clou dans les toilettes. Et le gant faisait la semaine. Et bien sûr elle nous engageait vivement à l'utiliser (oui, oui, le même gant pour tout le monde). Charmant !

 

 

PS 1 : pour celles que ça inquiéterait, sachez que ma mère prévoyait dans les valises des monceaux de paquets de gâteaux qu'on dévorait comme des morfales le soir dans notre lit, qu'elle emmenait des bougies pour qu'on puisse lire (car passé 21h30, plus de lumière non plus) et qu'on trimballait notre propre papier toilette !

 

 

PS 2 : mon grand-père - son fils, donc - était médecin et faisait à une époque des avortements clandestins. Il lui est arrivé d'être arrêté par la police suite à une dénonciation et il a frôlé la prison de très près car on ne rigolait pas avec ce genre de pratiques. Eh bien sa seule réaction, à elle, a été de dire "eh bien ça lui mettra peut-être un peu de plomb dans la tête".

 

 

PS 3 : heureusement, il y avait mon arrière-grand-père. C'était un homme d'une gentillesse rare, très tranquille, et qui, lui, nous offrait des chocolats en cachette ! Il souriait, racontait des blagues et nous adorait.

 

imagesCARQNT1U.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Nanette 21/04/2010 00:06

J'oubliais : je connais TRES BIEN le pq marron (mes fesses s'en souviennent), Papounet en piquait à la CAF (son boulot) "ça nous fait une belle économie" qu'il disait !

Nanette 21/04/2010 00:06

Enorme !!! Une vraie Tatie Danielle en effet !

bbflo 20/04/2010 00:06

oui, et je te garantis qu'on faisais bien gaffe de ne pas l'effleurer, le gant en question !

bealapoizon 20/04/2010 00:06

Savoureux et excellent !! je crois que le pire pour moi c'est le coup du gant et l'invitation à tous vous en servir !!

bbflo 20/04/2010 00:06

Merci pour la visite... et pour le compliment. Tout est véridique ! oui, le coup du mars est tout de même excellent, faut oser.