Jeudi 8 juillet 4 08 /07 /Juil 12:57

imagesCAJXGQAI.jpg D'abord, faut que je t'explique le contexte. J'étais commerçante et j'ai vendu mon commerce. En attendant d'en acheter un autre, j'ai dû m'inscrire à Pôle Emploi. Comme je n'ai pas droit au moindre centime, je pensais - naïve que je suis - qu'il s'agissait de s'inscrire et basta.

 

Que nenni ! Il faut quand même se farcir les entretiens avec les conseillers. Deux rendez-vous il y a 10 jours, donc, pour m'entendre dire ce que je sais déjà : je ne suis pas à la recherche d'un emploi salarié et ils me reçoivent uniquement parce que j'entre dans les "statistiques chômage" et qu'à ce titre ils doivent passer le temps faire leur boulot. Ok, je peux comprendre.

 

Suite débile logique, ce matin, j'étais convoquée à un "atelier multi-thèmes". Multi-thèmes ne signifie pas poterie-macramé-yoga mais cv-lettre de motivation-entretien. Et moi, tu l'as bien compris, je m'en bats l'oeil. Mais je suis une brave fille, je ne fais pas ma mauvaise tête et décide de jouer le jeu. J'ai fait un cv vite fait hier, comme demandé, histoire de ne pas arriver les mains vides.

 

J'ai expliqué mon cas, on m'a immédiatement répondu que je n'étais pas concernée mais qu'il vallait mieux que je reste car ça allait être mis dans mon dossier avec une appréciation.

 

8h36

Une femme échelevée arrive en courant (à la bourre de 6 minutes, donc) et ouvre la porte de Pôle Emploi aux 10 personnes qui attendent pour différentes raisons.

 

8h38 - 8h45

Défilent, sac à main sur l'épaule, toutes les employées, bisou-bisou, ça va ?, oui et toi ?... pendant qu'on poireaute. A noter quand même, sans vouloir faire de mauvais esprit, que pas une seule n'est à l'heure.

 

8h50

Ah, chouette, voilà notre animatrice. Boulotte, blonde, plutôt sympa. Bon, elle ne s'excuse pas de son retard, un chômeur ne doit pas avoir droit au respect le plus élémentaire.

"Attendez, je branche le matériel et on commence".

"Ah ben vous êtes 4 ? normalement vous êtes 12... on va attendre un peu..."

 

9h05

Nous sommes maintenant 5 donc on débute les hostilités, avec 35 minutes de retard.

 

9h30

"Excusez-moi pour le retard" (une heure, bagatelle !). Nous sommes maintenant 6.

 

9h32

"Faut que je parte, je ne pensais pas que ce serait si long". Nous revoilà 5.

 

En même temps, vu qu'il n'y a qu'une petite table avec 4 chaises, ça tombe bien. Pas de tableau, pas de rétroprojecteur donc elle nous montre des exemples de CV en faisant circuler son pc portable 15 pouces. Pas franchement pratique mais convivial ! D'autant plus qu'on est dans le hall d'entrée où défilent donc les gens, les employés etc...

 

10h20

Pugilat à l'accueil. Une bonne femme est à la limite d'éviscérer l'hôtesse. Ca hurle, ça tape du poing sur le comptoir. C'est tout juste s'il ne faut pas appeler les urgences psychiatriques flics pour la calmer. Je m'amuse.

 

10h30

Pause cigarette. Bonne idée.

Détour par les wc : "Veuillez éviter les débordements sur la lunette des toilettes". Ca me fait sourire et me donne envie de passer mes mains sous le robinet et de les secouer juste au-dessus de la tinette.

 

10h35

Bla bla bla... pas simple puisqu'il y a dans le groupe, pour ne citer que deux personnes, un type qui cherche un job à très hautes responsabilités et une femme de près de 60 ans qui cherche du travail simplement pour pouvoir bouffer à sa faim, du ménage, de la plonge, n'importe quoi. Comme le gars a l'habitude de s'exprimer en public, a plein d'expériences diverses et beaucoup d'humour, forcément il intervient, poste des questions. La dame, elle, est bien plus timide, s'exprime difficilement, n'a pas de pc pour faire son cv, ignore qu'on n'utilise pas le conditionnel dans une lettre de motivation vu qu'il faut que l'animatrice lui explique ce qu'est le conditionnel. Forcément quand le type a commencé à parler de la loi des 20-80, elle avait totalement décroché.

 

Absolument aucun jugement de valeur dans ce qui précède, simplement je pense qu'ils devraient faire des sessions un peu plus ciblées.

 

Sinon, j'ai appris plein de trucs.

 

Si tu postules à un poste à la SPA, il n'est pas judicieux de mettre la chasse dans tes loisirs favoris.

 

Pour un job de commercial, le short et les tongs ne sont pas recommandés.

 

Il est mieux vu d'arriver à l'heure à l'entretien et par ailleurs on ne tutoie pas le recruteur.

 

Si t'es turc et que tu ne parles pas français, tu vas ramer pour trouver du boulot.

 

Ceci dit, si t'es Corrézien pur souche et que tu maîtrises très bien la langue, ce sera aussi difficile car de toute façon, du boulot dans le coin, y'en a pas !

 

Je suis sortie à 11h30, pleine de compassion pour ceux qui restent au chômage pendant une longue durée, parce que franchement ce genre de séance c'est moyennement funky, et puis c'est trop théorique pour réellement aider. Ceci dit, n'étant pas une spécialiste de Pôle Emploi, j'imagine qu'il doit y'avoir un suivi personnalisé en parallèle.

 

Des petites réunions hyper sympa de ce style, il paraît qu'il y en a tous les 3 mois. Pourvu que j'ai repris une activité d'ici là ! En attendant, vu que je ne cherche pas un job de commerciale, je file mettre mon short et mes tongs !

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Ma vie... approximative - Ecrire un commentaire - Voir les 83 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Au moins tu n'as pas complètement perdu ton temps, ça t'a permis de nous pondre ce billet rigolo!

Commentaire n°1 posté par Maman 3.0 le 08/07/2010 à 00h37
oui, comme je suis un peu "fourbe" parfois, j'étais partie avec dans l'idée de faire un papier sur cette petite sauterie, donc je prenais les notes "officielles" et au dos du papelard mes petites notes-blog !

Commentaire n°2 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
faut éviter aussi d'annuler un entretien d'embauche parce qu'il y a la rediffusion de l'enterrement de super nanny sur la 6
oui c'est ce que m'a dit un jour une candidate

Commentaire n°3 posté par Miss Cz le 08/07/2010 à 00h37
pas mal, ça, l'absence à un entretien pour cause d'émission de télé :D

Commentaire n°4 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
j'ai fait deux entretiens et c'est vrai que c'est déprimant! je savais que j'allais avoir un taf et comme toi j'y allais par obligation!

Commentaire n°5 posté par Sabine le 08/07/2010 à 00h37
j'ai choisi de le prendre du bon côté sinon oui, ça serait limite déprimant...

Commentaire n°6 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Billet plein d'humour .... ! Bravo Flo !!
Ici l'Homme a essayé d'expliquer à la dame de Pôle Emploi qu'il aimerait trouver une formation, histoire d'avoir un peu plus que le bac .... Ben non, faut vite qu'il trouve n'importe quoi comme boulot, pourvu qu'il sorte des stats ....
J'espère que cette dame dont tu parles trouvera quelque chose ...

Commentaire n°7 posté par Béatrice le 08/07/2010 à 00h37
oui, les stats c'est le maître-mot ! comme tu dis, n'importe quoi pourvu que tu ne sois plus comptabilisé dans les chômeurs.

Commentaire n°8 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Finalement, mon parcours épique de démission pour suivi de conjoint, inscription aux ASSEDICS en France, transfert du dossier en Allemagne, inscription en Allemagne m'a peut-être pris en tout moins de 4 heures (quelle chanceuse je fais, la prochaine fois amène un nourrisson de 3 semaines, tu verras...) mais c'était nettement moins drôle ou instructif.
Et surtout j'avais de la bave de bébé partout...

Commentaire n°9 posté par Stéphanie le 08/07/2010 à 00h37
bon, en même temps l'intention est louable, et je suis certaine que ce genre de session pourrait être intéressante si c'était bien ciblé... tu vois, par exemple la dame dont je parle, elle a vraiment besoin que quelqu'un lui consacre du temps pour l'aider à faire sa lettre, son cv, lui faire faire des entretiens d'embauche bidon etc...

Commentaire n°10 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
à peu près pareille aventure pour moi, j'ai déjà raconté ici :

http://incroyablesaventuresinexistantes.hautetfort.com/archive/2009/06/17/rendez-vous-a-l-anpe.html

http://incroyablesaventuresinexistantes.hautetfort.com/archive/2009/09/20/9d7ca9040a8c29ce9ad3f1aa940a86bc.html

demain je suis au chômage...je ne veux pas retourner au pôle emploi !

Commentaire n°11 posté par Papillote le 08/07/2010 à 00h37
bon, toi, c'est carrément hallucinant... surtout l'entretien "personnalisé", ça doit être sacrément déprimant. Moralité, débrouille-toi toute seule et ne compte pas sur eux ! sympa comme philosophie...

Commentaire n°12 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Le chômeur n'a vraiment que ça à faire, apparemment, d'attendre le bon vouloir de Pôle Emploi, bien connu pour son efficacité, ahem ;-)

Commentaire n°13 posté par La fille aux yeux couleur menthe à l'eau le 08/07/2010 à 00h37
bon, je ne sais pas, y'a peut-être un suivi plus personnalisé et donc plus efficace ! mais c'est clair que pour les gens comme moi, c'est une perte de temps (pour les employés de pôle emploi comme pour moi)

Commentaire n°14 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Bonjour, je laisse enfin un commentaire ici :)
Tu m'as bien fait rire et ça m'a rappellé des souvenirs, d'ailleurs même en entretien personnel c'est l'angoisse car ils cherchent toujours à te mettre dans une case sauf que parfois tu ne corresponds à aucune case...du coup ils m'ont juste dit de ne pas compter sur eux pour trouver un emploi. C'était juste fantastique !

Commentaire n°15 posté par Jube le 08/07/2010 à 00h37
oui, c'est un peu ça, si t'as besoin de rien, tu peux faire appel à eux :D

Commentaire n°16 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
j'aimerais tellement laisser des comm' sous tes articles...

Commentaire n°17 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Mon père a été conseiller emploi durant près de 30 ans (après 8 ans en 3 huit en usine, je précise).

Il m'a raconté comme l'ANPE est devenue une usine à sortir les gens des stats, comment petit à petit, la politique de divers gouvernements (et pas forcément de droite) a ratiboisé les postes, les moyens et les missions des agents.

Aujourd'hui, le "portefeuille" d'un agent, c'est 200 à 400 demandeurs d'emploi, qu'il faut recevoir une fois par mois. Donc plus le temps de rien, plus le temps de recevoir les gens, plus le temps de se former sur les formations et les métiers (un comble), plus le temps d'aller en profondeur.
Avec toujours cette pression sur les épaules: faire sortir la personne des stats, y compris par la radiation quand on ne vient pas à ces formations. Y compris en proposant n'importe quoi comme boulot (cela fait partie des dernières directives gouvernementales, ça n'est techniquement pas la faute des agents!).

Le tout face à des gens en souffrance, paumés dans un monde qui ne veut plus d'eux (mon père travaillait dans une zone sinistrée de Picardie), donc face à une agressivité énorme mal dirigée la plupart du temps (à quand des manifs massives de chômeurs contre ce système?!).

Résultat : mon père a trois anciens collègues qui se sont suicidés sur leur lieu de travail.

Nous vivons dans une société qui marche sur la tête...

Je te conseille le bouquin d'Aubenas, le Quai de Ouistreham. Ton billet m'y a fait penser, l'humour, les situations hallucinantes, les formations bidons. C'est très bien écrit, à la fois drôle et effroyable...

Commentaire n°18 posté par La dame du CDI le 08/07/2010 à 00h37
Oui, tu as raison, je suis dans une situation qui me permet d'en rire car cela n'a pas d'incidence sur ma petite vie... mais j'ai quand même été vraiment interpelée par le femme dont on sentait bien que trouver un boulot, pour elle c'était vital, et je me disais en la regardant qu'elle n'étais pas près de bosser si personne de son entourage ne la prenait un peu "en main" pour l'aider.
Je pense que la situation qui se dégrade et que tu décris par l'intermédiaire de l'expérience de ton père ne concerne malheureusement pas uniquement Pôle Emploi mais toutes les administrations (les toubibs doivent faire du rendement, à la sécu la fille a une queue telle devant elle qu'il lui est impossible d'écouter vraiment etc etc...).

Commentaire n°19 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Billet très drôle, raconté tout en finesse et avec beaucoup d'humour mais qui fait quand même froid dans le dos... ca doit etre terrible pour tout ces gens fragiles et en souffrance.

Commentaire n°20 posté par Laurie le 08/07/2010 à 00h37
oui, des fois vaut mieux rire pour ne pas pleurer...

Commentaire n°21 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Font chier ces fainéants de chomistes, z'ont qu'à s'bouger aussi!!:D,:D
mode humour noir on!!!
Je suis VGD aujourd'hui!!

Commentaire n°22 posté par Alorom le 08/07/2010 à 00h37
c'est vrai, ça, merde, je te sucrerais les indemnités, moi, ce serait vite fait !
...
JE BLAGUE, LES FILLES, REVENEZ !!!!!!!!!!!

Commentaire n°23 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Pff ! Mon job il existe même pas dans leurs cases à pôle emploi !!! Bon Ok je bosse mais hein quand même !
Moi ce qui m'afflige c'est que si tu cherches vraiment du job t'es mal accompagné !!

Commentaire n°24 posté par Poulette Dodue le 08/07/2010 à 00h37
Ma pôv' poulette, "poule caquetante" effectivement, ça n'entre pas dans les cases...
Je pense qu'ils doivent faire des suivis personnalisés, et là, ça doit être mieux. Puis moi franchement j'étais partie direct avec mon calepin spécial notes-pour-mon-blog donc je n'étais pas franchement objective (ceci dit, tout ce que je dis est réel).

Commentaire n°25 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
quand j'ai été chômeuse (suite licenciement éco dans une boite où j'avais fait mes études puis bosser) j'ai réussi à échapper à l'atelier CV... et mon conseiller m'avait dit de ne pas compter sur lui pour me trouver un job.... ça tombait bien je m'attendais pas à des miracles de sa part ! et franchement, je plains les gens de pole emploi qui veulent s'investir et aider les chômeurs et qui ne le peuvent pas faute de moyens et de temps.... mais ceux là n'ont pas l'air de faire parti de ton agence pour l'emploi à toi....

Commentaire n°26 posté par Georges le 08/07/2010 à 00h37
oh, allez, mets-toi à table, qu'est-ce que t'as fait pour y échapper ??? allez... j'attends...

Commentaire n°27 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
vvement la prochaine alors car c'est drole de te lire:)))

Commentaire n°28 posté par Madame Parle le 08/07/2010 à 00h37
c'est gentil, merci !

Commentaire n°29 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
Ouf ! Le bikini n'est pas interdit !

Commentaire n°30 posté par Léonie Canot le 08/07/2010 à 00h37
non... enfin si... pour un boulot de carreleur. Mais pour un job de formatrice pôle emploi, par exemple, ça le fait
:D

Commentaire n°31 posté par bbflo le 08/07/2010 à 00h37
J'avais adoré quand ma conseillère m'avait dit alors les annonces qui vous intéressent sont : elle m'en sort 3 qui ne correspondent pas vraiment à mon profil et que je lui ai dit je comprends pas j'en ai vu des intéressantes dans le hall et elle : ah bon !!!!!
Ben ouais gourdasse !!!

Commentaire n°32 posté par Bloody Mary le 09/07/2010 à 00h37
ah oui, quand même...

Commentaire n°33 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
A lire tout ça (même si le ton est léger et sympa), il y a quand même un arrière goût effarant... d'un côté des gens de Pôle Emploi qui sont dégoûtés de leur travail et harcelés par leur hiérarchie comme en témoigne La Dame du CDI et de l'autre côté des gens qui n'ont pas besoin de ce genre de séances comme BBFlo obligés tout de même d'y assister, un monsieur visiblement mal orienté (il y a un truc style anciennement APEC pour les cadres)... bref, comment soutenir efficacement les gens qui en ont besoin avec tout ce fatras ?
Comment - devant une telle absence de bon sens - les employés de Pôle Emploi peuvent-ils encore croire à leur mission, et ceux qui sollicitent de l'aide, pourraient ils encore croire à l'efficacité de cette aide...
Je n'ai pas l'impression qu'il y a un problème de moyens, j'ai surtout l'impression qu'on a un gros problème d'organisation et de lucidité...
Pfff...
Pauvres chômeurs, pauvres fonctionnaires...

Commentaire n°34 posté par Lola le 09/07/2010 à 00h37
C'est exactement ça, les deux sont à plaindre... et je ne suis pas loin d'être d'accord avec toi, il y a quand même peut-être un problème d'organisation pour que ce soit efficace. En même temps, je pense que le nombre d'employés à baissé pour un nombre de chômeurs toujours croissant.

Commentaire n°35 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
Voilà comment on en arrive à des gens qui sont démotivés et qui vont travailler parce qu'il faut bien bouffer... Même si ton récit est plutôt drôle (si je n'ai pas été prise à la SPA c'est parce que je suis venue en tong avec mon fusil?), je trouve que tout cela a un arrière-goût amer... Et malheureusement, cela ne va pas aller en s'améliorant.

Commentaire n°36 posté par VGD75 le 09/07/2010 à 00h37
on est bien d'accord, en rire pour ne pas en pleurer...

Commentaire n°37 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
On m'a un jour raconté, je sais plus exactement la situation, l'histoire d'une fille qui s'est présentée à la SPA pour un job, ok c'était de l'administratif, mais qui a osé dire au type de RH qu'elle n'aimait absolument pas les animaux.

Ah ?

Commentaire n°38 posté par Angie le 09/07/2010 à 00h37
oui, y'en a, franchement, qui ne sont pas malins... (même si c'est pour un poste administratif !)

Commentaire n°39 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
En même temps si tu ne touches pas de fric de leur part t'as pas de raison de te taper les suivants...c'est un honneur de faire parti des stats du chomage mais quand même...

Commentaire n°40 posté par Mary le 09/07/2010 à 00h37
ben si, j'irai avec mon calepin spécial notes-pour-mon-blog... et puis de toute façon je pense qu'on ne me laissera pas la choix !

Commentaire n°41 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
Mon Chéri vient de finir son BTS en alternance, il est donc informaticien spécialisé en maintenance réseau, et souhaite monter sa boite. Etant juriste en droit des entreprises, j'ai d'ores et déja tout préparé : Statuts, documents pour l'immatriculation, ..., mon Chéri avait déja commencé à préparer le terrain pour commencer à se constituer sa clientèle, manque plus que le côté : ACCRE et versement d'une partie de ses indemnités sous forme de capital pour lancer le signal, c'est donc plein de confiance qu'il s'est rendu à son premier rendez-vous Pole Emploi où on lui a gentiment répondu qu'il fallait attendre certains mois de chomage pour pouvoir avoir droit aux aides à la création d'entreprise, il est donc obligé de pointer au chomage en attendant de pouvoir constituer son dossier de demande d'aide et donc augmenter les stats de chomeur (alors qu'il aurait pu en sortir, nous on est sur les starting bloc ^^) ... elle est pas belle la vie ?!!!
T'as raison, vaut mieux en rire qu'en pleurer !!!

Commentaire n°42 posté par sushiesan le 09/07/2010 à 00h37
hallucinant !
(mais je le savais car lorsqu'on a monté la notre, d'entreprise, ils nous avaient répondu la même chose... et nous n'avions pas un besoin vital de ces aides donc on a fait sans !)

Commentaire n°43 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
Il n'y a pas d'attendre quelconque temps de chômage pour bénéficier de l'ACCRE, si ce n'est attendre que les allocations soient calculées

Commentaire n°44 posté par Maureen le 09/07/2010 à 00h37
Moi, à Pole Emploi, on a carrément osé me sortir que pour avoir un emploi, j'aurai mieux fait de ne pas passer de licence ni le bac, mais plutot d'avoir déjà des gamins alors que je n'ai que 23 ans et une licence de langues! C'est vraiment des guignols! :p

Commentaire n°45 posté par Amélie le 09/07/2010 à 00h37
je ne sais pas si ce sont réellement des guignols... je pense que le problème est ailleurs et surtout qu'il est très complexe. A mon avis il y a un gros souci d'organisation, déjà.

Commentaire n°46 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
Très bien raconté! En résumé et en rimes : Pôle Emploi c'est du grand n'importe quoi... je l'ai vécu aussi.

Dans le même genre, j'ai eu la chance de découvrir les limites de l'Assurance Maladie... pour vous donner une idée, je tente de m'y réinscrire depuis 5 mois maintenant (après avoir vécu à l'étranger) et ça n'est pas encore terminé! A chaque rencontre, on ne sait pas quoi faire de moi, tous les collègues se réunissent pour enfin décidé que l'on va procéder de la manière A. Surprise, je demande à la personne pourquoi on procède de la manière A au lieu de procéder de la manière B qui semble plus adéquate, on me répond que non, on doit procéder de la manière A, c'est comme ça, c'est la règle. On me jure que tout va bien que je n'ai pas à m'inquiété, tout est géré. Quelques temps plus tard, je repasse parce que je n'ai pas de nouvelles, résultat on a perdu une partie de mes documents et on m'annonce que de toute façon on ne procède pas de la manière A, jamais dans ma situation, c'est la manière B qu'il faut utiliser... ahhhhhh! Vous n'allez pas me croire, mais ce shéma précis m'est arrivé 4 fois de suite! ... De quoi rendre dingue!

Commentaire n°47 posté par Mlle Pigut le 09/07/2010 à 00h37
arghhhhh... j'ai commencé ce matin la deuxième étape : revenir à la sécu "normale" puisqu'étant commerçants on payait notre sécu nous même (une fortune pour n'avoir droit à aucune indemnité maladie) et donc on était affiliés à un régime particulier.
Je sens que je peux me préparer à un second billet sur la sécu !
:D

Commentaire n°48 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
Tous ces commentaires me font sourire (et cet article aussi d'ailleurs).
Je suis conseillère à Pôle emploi et malgré les conditions de travail, la difficulté de notre métier, (et contrairement à ce que j'ai pu lire), j'aime ce que je fais. Je suis passionnée même. Et oui, je crois encore à ma mission. Avec les moyens que j'ai. Alors chaque reprise d'emploi d'un demandeur que je suis, chaque remerciement est une petite victoire. Avec des portefeuilles à gérer bien plus importants que ce que l'on entend à la télé, nous essayons de faire du mieux possible et je crois qu'il faut avoir été au moins une semaine à l'intérieur du système pour comprendre.

Alors oui, parfois, il y a des dysfonctionnements. Mais je crois que pour survivre dans ce métier et continuer à l'aimer, il faut se dire que nous ne pouvons (presque) rien maîtriser. Les chiffres, les objectifs, faire rentrer les gens dans des cases, ne pas avoir assez de temps pour tout faire et surtout pour suivre efficacement les gens...

Et pour info, nous ne sommes pas des fonctionnaires ;)

Commentaire n°49 posté par Maureen le 09/07/2010 à 00h37
Merci de ces précisions, c'est intéressant d'avoir un point de vue "de l'intérieur"... c'est bien ce que je soupçonnais (voir mes différentes réponses aux commentaires), chacun fait ce qu'il peut, avec des gens qui ne rentrent pas dans les cases, avec sans doute pas mal de cas particuliers.
Une question : dans le cas de la dame dont je parle, par exemple, qui manifestement sera en grande difficulté pour rédiger une lettre correcte, qui n'a jamais tapé au pc de sa vie, qui va être destabilisée à la moindre question du recruteur etc... existe-t-il un suivi particulier ?

Commentaire n°50 posté par bbflo le 09/07/2010 à 00h37
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés