scoot toujours

Publié le par Anonyme

Pour une fois qu'on prenait un week-end...

 

Nuit de dimanche à lundi.

 

J'appelle Fils Cadet à la maison pour m'assurer qu'il est bien rentré car il passait la soirée chez un copain. Il me répond qu'il rentre et m'appelle aussitôt de la maison.

 

Une demi-heure passe. Rien. Je le rappelle.

 

Bbflo : t'es rentré ?

 

Fils Cadet : non, je me suis fait voler mon scoot, ça fait une demi-heure que je le cherche dans les rues de la ville, avec Beaugosse.

 

Bbflo : nan ???? ... il était attaché ?

 

F.C. : oui, devant son pavillon le long du partail, j'avais bloqué la direction... donc en plus les gars qui l'ont piqué ont été obligés de casser la direction.

 

Il appelle le commissariat qui prend une main courante et les détails du scoot au cas où ils croiseraient lors d'une patrouille, ce qui serait franchement un coup de bol. Et Fils Cadet, il n'a jamais de bol, c'est impressionnant. Bref, nous avons échangé plusieurs coups de fil jusqu'à presque 3 heures du matin.

 

Bilan du week-end, pour une fois qu'on part quelque part, ce qui est très exceptionnel :

 

- à peu près pas dormi la nuit dernière car contrariés par l'évènement (+ le fait que Fils Cadet devait du coup rentrer à pied en pleine nuit - je sais, on habite Brive et non Chicago, mais quand même, ça me fout la trouille).

 

- un scoot à racheter (d'occasion, donc faut faire les annonces, se déplacer pour voir etc...). Car ici, c'est la campagne, tous les mômes ont un scoot sinon ils sont assignés à résidence, les copains sont disséminés dans les bleds aux alentours, il y a peu de bus (voire pas du tout dans les villages environnants).

 

- là on vient de rentrer et l'Homme et Fils Cadet viennent d'aller déposer la plainte officielle (Fils Cadet n'étant pas majeur, l'un de nous devait être là).

 

Et surtout, je vais flipper dans les jours qui viennent. Car mon Homme, voyez-vous, est maladivement honnête. A ce stade, c'est une tare. Il ne piquerait pas une cerise sur un marché. Et donc le vol le met hors de lui. Donc il va passer les 2 jours qui viennent à sillonner la ville pour retrouver l'engin.

 

Et moi, j'espère qu'il ne va pas le retrouver. Car l'Homme il est généralement d'un calme olympien, mais l'idée même du vol le met dans un état de colère indescriptible et il n'est plus lui-même.

 

Bbflo : et tu fais quoi si tu croises le scoot ?

 

L'Homme : ben c'est simple, le mec je lui décalque la tête et je récupère le scoot.

 

Ben voyons, j'en pose, moi, de ces questions.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

bbflo 10/05/2010 00:01

Oui, c'est très énervant. Le scoot ne valait pas grand chose mais il roulait et lui servait tous les jours. On attend une semaine ou deux histoire de voir s'ils ne le retrouvent pas, puis on en achètera un autre d'occase.

Thé Citron 09/05/2010 00:01

Super, une dépense pas prévue...
Les gens savent bien s'y prendre pour "voler discrètement". Ca fout les boules...

bbflo 05/05/2010 00:01

Oui, de toute façon, vu l'âge et l'état du scoot, ils ne pourront pas en faire grand chose. C'est plutôt que c'est casse-pied de faire les démarches...

Gwen 05/05/2010 00:01

Coucou !
Eh bien dis donc quel weekend !!!
Dans son malheur ton fils cadet a eu la chance de pas se faire braquer pour qu'on lui vole !
Maintenant faut être un peu fou pour voler un sccot avec l'anti vol et le blocage de la direction !!! Comment ils s'en sont sortis les mecs???
Oulala je croise les doigts aussi pour que ton homme les retrouve pas ! dans l'énervement on sait jamais ce qui peut se passer !
Si ça se trouve c'est simplement des petits "branleurs" qui n'avaient rien d'autres a faire de leur soirée... C'est affligeant !
Bisous

bbflo 04/05/2010 00:01

C'est gentil. Mais oui, c'est vrai, plus ça va et moins y'a de coins "tranquilles". Enfin, faut relativiser, dans l'ensemble ici c'est plutôt cool.