Le shopping de Maitre Corbeau

Publié le par Anonyme

Comme une déferlante, le ronflement sourd est parvenu jusqu'à moi, la rumeur se confirme, les soldes atteignent - 70 % !

Je me prépare comme si j'étais un GI en partance pour l'Irak. Pantalon sans bouton, chaussures sans lacets, gilet déboutonné pour un essayage rapide et agréable (l'espoir fait vivre !), surtout pas de blouson, la carte bleue et mes multiples cartes de fidélité dans la poche (pas de sac à main, trop encombrant), les clés à la main, me voilà partie.

10 centimes dans l'horodateur histoire de ne pas retrouver de papillon vert sous l'essuie-glace (oui, je sais, 10 centimes = 7 minutes, mais je suis d'un naturel optimiste), me voilà dans le saint des saint : la rue piétonne. Déserte. Les commerçants attendent le chaland sur le pas de la porte. Moi j'ai froid, j'aurais quand même dû mettre un blouson, finalement.

J'ouvre la porte d'une première boutique. Bonjour ! euh... là c'est moi qui parle, parce que la vendeuse ne me regarde même pas, elle a l'oeil aussi vif que celui d'un calamar sur l'étal d'un poissonnier. Le coin des soldes, bien signalé par d'immenses pancartes rouges. -10 à -70 %. C'est le bazar, d'autres sont passées avant moi. Les - 70% sont signalés par les étiquettes violettes ; un regard circulaire pour les repérer, il va falloir la jouer fine, elles ne sont pas nombreuses.

36, 38, 40, 44, 46... pas de 42 ? ah, si ! bon, en même temps, un pantalon jaune vif taille 42, pas étonnant qu'il soit toujours là. Tant pis pour les pantalons. Les "hauts", maintenant. Les cintres s'emmêlent, les chemisiers dégringolent par terre (je les remets), une femme me bouscule, s'excuse. Chouette ! un petit chemisier marron, taille 42. Oui mais moi j'ai une poitrine généreuse... alors pour les chemisiers, soit je prends la taille 42 et je ne le ferme pas car il manque 10 cm... soit je prends 2 tailles au dessus et dans ce cas les manches sont trop longues de 10 cm.

Je trouve finalement un pantalon, un t-shirt et 2 chemisiers. Aucun n'est à - 70%, bien sûr, mais hors de question de repartir bredouille. Je rentre dans la cabine. Là encore, d'autres ont marqué le territoire : des fringues en boule sur le banc, des cintres vides sur la patère, un rideau qui ne ferme pas bien et une vendeuse qui m'attend derrière comme si j'allais partir en courant sans payer !

Je sors, me regarde dans la glace. Elle est inclinée et me grossis... à moins que je doivre vraiment me mettre au régime... c'est plutôt ça ! Un coup au moral. Je parade devant la vendeuse à l'oeil torve. Le pantalon taille basse et les jambes larges, pas terrible quand on fait 1m60. Dans le chemisier, je ressemble un peu à rôti de porc ficelé, voyez le genre ? Pourtant ça vous va bien, dit-elle d'un air très très convaincu... ben voyons, tu m'prendrais pas pour un lapin de 6 semaines, par hasard ?

Je re-rentre dans la cabine. Opération inverse. Je ressors enfin, le cheveu ébouriffé et en sueur et laisse le tout.

De toute façon ça tombe bien, c'était pas le moment, c'est mon banquier qui va être content !

Oups ! c'était sans compter sans le zèle de la police municipale, qui a bien vu, elle, que j'avais mis plus de 7 minutes et qui m'a donc laissé un petit cadeau sur le pare-brise. Pour me consoler, j'achète une gaufre que je déguste en rêvant devant les nouvelles collections non soldées à travers les vitrines. C'est malin, grace à la gaufre, la prochaine fois que j'irai faire du shopping, mon reflet sera encore plus accusateur.

C'est ainsi qu'honteuse et confuse, tel un certain corbeau de Monsieur De La Fontaine, je rentrai chez moi, en jurant mais un peu tard, qu'on ne m'y prendrait plus !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

La grenouille 45 02/02/2010 00:16

BBflo, sort de mon corps........ même chose la semaine dernière mais pas de pv, je mets quand même 1 euro !!!

Lizly 28/01/2010 00:16

Style et humour, j'aime bien ton écriture dans cette article. Allez, d'ici les soldes d'été, la gaufre sera loin derrière toi. Puis les soldes à -70%, c'est pas pour les tailles 40 ou 42. D'ailleurs, tiens, qui essaie de nous faire croire que la française de base fait du 36 voir un petit 38 ? Ce sont pas ces tailles là qui disparaissent en premier des rayons. Alors soit les très minces s'habillent pas, soit on est plus nombreuses à chausser du 40/42 en pantalon !

Lizly 28/01/2010 00:16

Style et humour, j'aime bien ton écriture dans cette article. Allez, d'ici les soldes d'été, la gaufre sera loin derrière toi. Puis les soldes à -70%, c'est pas pour les tailles 40 ou 42. D'ailleurs, tiens, qui essaie de nous faire croire que la française de base fait du 36 voir un petit 38 ? Ce sont pas ces tailles là qui disparaissent en premier des rayons. Alors soit les très minces s'habillent pas, soit on est plus nombreuses à chausser du 40/42 en pantalon !

celdie 28/01/2010 00:16

Coucou , je m'inscris . J'adore tes billets . C'est tout moi mais dis d'une façon rigolote . T'as du être ecrivaine dans une vie antérieure .

Les soldes pouah , j'ai horreur de ça . !!!!!!

bisous

michelle 27/01/2010 00:16

trop drole mais combien réaliste, perso j'ai horreur des "pieds de grues" devant la cabine alors je choisis de préférence les gdes cabines avec miroir.. Faire les boutiques avec toi ça doit etre assez fun bien qu'un peu trop rapide pour moi qui adoooooooore faire les boutiques : un tour pour regarder, un second pour acheter si coup de coeur. u moins tu as trouvé du réconfort avec ta gauffre, allez bonne continuation sur ton blog tu es trop drole à lire biz